La découverte du haut potentiel et ses effets dans le cadre familial

Comment découvre t-on la douance de son enfant ? Quel impact a cette information sur l’enfant et sa famille ? Que faire de cette information ? Trois questions pour mieux comprendre le bouleversement que peut provoquer cette découverte.

Comment est découvert le haut potentiel d'un enfant ?

La découverte du haut potentiel de son enfant peut relever de plusieurs cas de figures :
par des difficultés à l’école (difficultés dans le travail ou dans le comportement) entraînant une
prise en charge nécessaire et adéquate,

par hasard suite aux retours de l’entourage sur la curiosité et le comportement de l’enfant ne
présentant cette fois
ci aucune difficulté,
par simple sensibilisation au sujet ou connaissance,
par le parent qui découvre sa propre douance ou philocognition avant celle de son enfant et qui se
reconnaît finalement en lui.

L’information n’est pas forcément facile à appréhender. En effet, en premier lieu, il faut dépasser le diagnostic qui par le mot ressemble à une maladie ! Ça n’en est pourtant pas une, il s’agit d’une  différence cognitive bien réelle mais invisible.

Un enfant dans les bras de son papa

La découverte du haut potentiel de son enfant : un impact identitaire

La découverte est identitaire. Elle peut présenter un impact aussi bien chez l’enfant que le parent.

En effet, la remise en cause identitaire de l’enfant peut avoir un impact sur l’adulte en charge de son éducation. Cela peut toucher parfois à ses croyances et ses valeurs jusqu’à une remise en cause du regard qu’il porte sur son enfant et sur son modèle pédagogique.

Le modèle pédagogique d’un parent est un héritage familial qui peut parfois se révéler inadapté à la situation. Sa remise en cause peut :
ê
tre positive quand elle permet une meilleure compréhension des comportements de l’enfant dans l’acceptation et la mise en place d’actions répondant à ses besoins,
-être
négative lorsque l’adulte a conscience de l’origine des difficultés mais se trouve en incapacité à changer son mode de fonctionnement et comportement,
-être
négative quand le parent est dans le déni, volontaire ou non, impliquant malheureusement parfois la non prise en compte des spécificités et besoins de l’enfant intellectuellement précoce.

De plus, selon le cas de figure, la découverte de la douance chez l’enfant peut avoir un impact identitaire chez le parent qu’il soit luimême concerné par la douance ou non.

Découvrez le témoignage de Fabienne, professeur des écoles et maman d’un enfant précoce.

Un enfant dans les bras de sa maman

Que faire de la découverte du haut potentiel de son enfant ?

Nous avons vu que la découverte du haut potentiel est une information identitaire. Elle peut donc bouleverser le regard que le parent porte sur son enfant comme sur lui-même. Le parent peut alors se sentir démuni face à cette information. Il entre dans une période de doute et de remise en question.
Que faut-il faire ? Que faut-il changer ? Comment les accompagner dans leur différence ? Voilà les questions que se posent leur parents concernés par le bien-être de leur enfant.

Effectivement, il y a parfois des ajustements à faire : dans le regard que l’on porte sur son enfant, sur ses difficultés ou sur ses besoins particuliers. C’est la bienveillance du parent qui permettra le meilleur accompagnement de l’enfant.

En effet, l’enfant est dépendant de cette reconnaissance qui va lui permettre de construire son identité harmonieusement : « L’enfant s’épanouira affectivement si sa conduite singulière est acceptée comme partie intégrante de son être, s’il est compris et non réprimé ou rabroué, si ses parents, avertis de sa précocité, renoncent à le « normaliser » (De Kermadec, M. (2011), L’adulte surdoué Chez Albin Michel).

La clef du succès est l’amour du parent pour son enfant. La parent va alors tout mettre en œuvre pour accompagner au mieux son enfant. Pas de recette miracle car chaque enfant est différent dans son vécu, sa douance, son hypersensibilité et ses possibles troubles associés.

Cette démarche demande parfois une aide extérieure permettant une prise de recul sur sa situation personnelle et la direction que le parent souhaite donner à sa démarche parentale.

Découvrez le témoignage de Fabienne, professeur des écoles et maman d’un enfant précoce.

Un enfant faisant la cuisine avec son papa
ebook 10 conseils pour garder et renforcer les liens avec votre enfant précoce lors d'une crise émotionnelle patricia escalier hpi

« 10 conseils pour garder et renforcer les liens avec votre enfant précoce lors d’une crise émotionnelle »

Laisser un commentaire