Comment aborder la notion de confiance en soi avec son enfant précoce ?

Pour aborder la notion de confiance en soi, je conseille d’utiliser le meilleur des médias : le livre. Faisons le point sur l’intérêt d’aborder ce thème chez les enfants précoces puis découvrons ensuite un livre intitulé « Je peux le faire ».

Pourquoi aborder la confiance en soi avec son enfant précoce ?

 Tous les enfants quels qu’ils soient, sont touchés par les effets de la confiance en soi. Elle s’exprime face à chaque nouvelle épreuve ou apprentissage de la vie. Marcher, porter correctement sa cuillère à sa bouche, faire ses lacets ou du vélo font partis de ces petits défis du quotidien qui mettent, à rude épreuve parfois, le courage et la confiance en soi de nos enfants.

Les enfants intellectuellement précoces vivent les émotions plus intensément que les autres. Il est alors indispensable d’être vigilants quant à leur manière d’affronter les difficultés de la vie. Il suffit parfois de peu de choses pour renforcer la confiance en soi de nos enfants : un regard bienveillant et de simples encouragements peuvent suffire à changer leur découragement en volonté d’y arriver. Il est aussi intéressant de pouvoir discuter de ce qu’est la confiance en soi afin qu’ils l’apprivoisent et sachent progressivement la transformer en leur faveur.

Découvrons "je peux le faire" écrit par Stéphanie Couturier et illustré par Eglantine Ceulemans

Je peux le faire est un album écrit par Stéphanie Couturier.
L’autrice est Psychomotricienne et sophrologue de formation exerçant à Paris. Elle est spécialisée dans les troubles des apprentissages et l’accompagnement de la sphère émotionnelle de ses patients.
Elle a déjà plus d’une trentaine d’ouvrages à son actif s’adressant aux enfants mais aussi aux parents. Elle aborde différents sujets tels que la confiance en soi, les émotions, la relaxation, la parentalité ou encore le harcèlement scolaire.

Eglantine Ceulemans est « illustrautrice » comme elle se plait à le dire car elle écrit et illustre. Elle travaille principalement pour la jeunesse et a à son actif des romans et albums et elle intervient également dans de nombreuses revues pour les enfants.

« Je peux le faire » est édité chez Grund en 2021 et il est annoncé sur la couverture comme étant le grand livre de la confiance en soi… Je rajouterai le premier grand livre de la confiance en soi. 🙂

Je peux le faire de Stéphanie Couturier et Eglantine Ceulemans

Comment découvrir la notion de confiance en soi ?

A travers cet album, nous faisons la connaissance de Charlie, un enfant comme les autres. Il est confronté à quelques difficultés : l’apprentissage du skateboard ou nouer ses lacets. Charlie vit différentes émotions à travers quelques épreuves de la vie quotidienne. Se manifeste alors le  découragement face aux difficultés ou face aux échecs.

Tout au long de l’histoire, le héros découvre ce qu’est la confiance en soi. Il apprend à l’identifier quand il la ressent. Il découvre aussi comment la retrouver quand elle lui fait défaut.

A travers cet album, nous pouvons également découvrir quelques conseils et astuces. Écrits dans une autre typographie, ce texte se différencie facilement du récit. Parfois quelques questions sont posées. Elles incitent alors au dialogue parent-enfant.
Échanger sur le sujet va permettre à l’enfant de prendre conscience de ce qu’il ressent, si ça fait écho à ce que vit Charlie… ça va permettre également de repérer ses caractéristiques pour l’apprivoiser et même dompter un possible manque de confiance en soi.
On constate une progression dans l’apprentissage de Charlie face à cette notion. On le constatera également avec notre enfant en abordant le sujet quand il se présentera.

Un très bon livre pour tous les enfants, précoces... ou pas.

 Ce livre présente toutes les qualités pour être apprécié. Le sujet de la confiance en soi est très bien abordé et de manière complète. Les illustrations sont joyeuses et colorées, elles plairont à tous.

L’enfant va facilement se retrouver dans ce personnage à travers les différentes situations abordées. Le parent va apprécier l’ouverture à la réflexion et à l’invitation au dialogue parent-enfant qui va pouvoir se mettre en place grâce à des questions simples.